La Guilde Ludik
Bienvenue fier joueur !

Te voici sur le forum du club de Wargames de Reignier (Haute-Savoie).

Ce dernier te permettra de faire connaissance avec nos membres, de découvrir nos jeux (Warhammer AoS & Warhammer 40000) et nos différentes activités (tournois, campagnes, etc.).

Tu trouveras également toutes les infos utiles sur notre club : jour d'ouverture (dimanche après-midi à 14h), modalités d'inscription, etc.

En espérant que tu trouves batailles et plaisir ludiques en ces lieux, bonne visite et bon jeu !

Cordialement,

Toute l'équipe Ludik
Partagez
Aller en bas

Fabrication d’un socle simple mais efficace

le Jeu 21 Fév 2008 - 18:52
Je remercie beaucoup Jeremie bonamant pour ce superbe tutorial, et la mailing list Figurine Fr où j'ai trouvé ce tuto.

Beaucoup de personnes rechignent à faire des socles travaillés, pourtant, cela n’a vraiment rien de sorcier en
soi. Moi j’adore ça. Un article assez conséquent pour RAVAGE est envisagé.

Fabrication d’un socle simple mais efficace

J’aime beaucoup surélever mes figurines. Soit en les plaçant sur un objet, ou en haut d’une butte, sur un rocher
etc. Ca leur donne de l’importance et permet en plus d’aérer le socle en le mettant en valeur.

Je peins la figurine et le socle à part, car le socle étant travaillé en brossage, on risque de passer sur la figurine,
et en tenant la pièce lors de la peinture par un socle travaillé on risque de l’abîmer.

Pour limiter les frottements des doigts ou de tout support sur la figurine, je tiens la figurine par le socle en
permanence. Ou même parfois mieux, je le prends par un pied, en mettant un tenon en métal et en la vissant
sur une visseuse a main.

Si on regarde le livre de RAG ‘NAROK (n’en déplaise à Cyril ;-)), on voit que tous les socles sont travaillés, tout
en demeurant très simple.

Les pierres de ruines sur lesquels sont disposées les figurines sont en fait de très simples bouts de liège en
plaque fine (3/4mm) que l'on déchire en leurs donnant quelques coups de cutter pour les fissures, et on les
dispose sur le socle, collés à la PVA (toujours appliquée au pinceau).



On peut aussi coller de petits objets non naturels sur le socle. Cela nous permet de faire des touches de
couleurs sur le socle qui rompt sa monotonie. Une tête de mort, un bouclier (Ici c’est un bouclier Fenryll qui
traînait), etc. Il est judicieux de coller ces éléments avant le flocage pour être sûr qu’ils aient l’impression d’être
incrustés dans la terre et de ne pas seulement être posé pour la photo. Une retaille de ces éléments est donc
nécessaire.



Sur un socle travaillé, je suis donc souvent obligé d’enlever la tige qui relie les deux jambes de ma figurine, et je
vérifie qu’elle se positionnera bien sur les éléments collés sur le socle. Ici pas de problème, elle est sur une
pierre platte. Et pour éviter de tiger le pied de la figurine pour qu’elle tienne plantée dans le socle, je ne coupe
pas la tige entre les jambes en entier, mais je laisse la partie sous le pied. Bien taillée, elle fera office de tige.

Je perce donc un trou dans le socle destiné à recevoir cette tige et plante la figurine dans le décors.

Apres cela, je prends deux tailles de cailloux. La première est de la simple litière pour chat. Exceptionnelle car
elle a le grain fin et pleins de petits trous. J’en colle un peu partout (Notamment près des gros éléments) à la
PVA appliqué au pinceau pour ne pas déborder. Une fois sec, je met de la PVA partout (Bien autour des
éléments incrustés.) où je veux floquer du sable plus fin, puis je saupoudre.

Il ne me reste plus qu’à sous-coucher en noir.


Peinture du socle

Apres la sous-couche noire, je repeins le socle en noir pour qu’il y ait bien de la peinture partout (Et vérifier
que les gravillons soient biens incrustés). En séchant, cette couche de peinture fixe aussi le sable.

Je peins les parties brossées en premier, la pierre avant le sable car le sable qui déborde sur la pierre est moins
gênant que l’inverse.

La pierre a subit une sous-couche grise moyenne, et deux brossages à sec. L’un d’un gris bleu clair et l’autre très
léger d’un blanc. Attention, il ne faut pas brosser n'importe comment. Le brossage clair ne doit se faire qu’aux
parties saillantes de la pierre. On doit voir du noir là où les éléments sable/pierre se touchent. C’est un peu
comme un lining. La pierre étant gris bleu, je décidais comme à mon habitude de faire le sable
marron/rouge/orangé pour bien contraster. Il y a eu trois brossages pour le sable : un chocolat/rouge, un
couleur chair bronzé (pour changer) et un ivoire.

Ensuite j’ai peint le bouclier en or MNM vieillit. Une base de Leprous brown éclairci au blanc m'a servi de point de
départ.

J’ai ensuite repeint le bouclier avec la technique de la peinture dans le frais, car elle donne un superbe rendu de
vieillissement.




Peinture "dans le frais"

Cette technique est délicate car il faut être rapide lors de son exécution. On mélange les teintes directement sur
la figurine avant que la peinture ne sèche. On applique une toute petite dose des deux couleurs sur la figurine
l’une à coté de l’autre, puis, avec un pinceau légèrement humide, on fond la limite entre les deux teintes. La
figurine fait alors office de palette. J’utilise essentiellement cette technique pour les effets de rouille, de tache
de pourriture et de moisissure, de tout ce genre d’effets un peu texturés. Je tapote alors avec le pinceau pour
obtenir le rendu désiré. Le bouclier a donc subit cette technique entre la couleur Leprous brown et un vert foncé
genre Dark Angel ou Uniforme allemand Prince August. j’ai ensuite donné des variations de teintes en mettant
tantôt du jaune, tantôt du beige dans le vert, etc.

La pierre a ensuite subit différent lavis de marron et de beige pour lui donner un aspect vieillit et salit. Un léger
brossage beige lui a aussi été appliqué par endroit pour homogénéiser avec le sable. J’ai repeint la tranche du
socle en noir pour donner un finit plus appréciable.

Petits ajouts

Quelques pointes de PVA ont été disposées pour fixer du flocage à la sciure type Citadel, du flocage statique
vert et marron. Cela prend moins d’une demi heure à faire quand on se débrouille bien, que l’on a l’habitude et
si on en fait plein à la fois.

Autre exemple : Le Socle de Centorion

Généralement, les montures en train de cabrer sont placées au sommet d’une butte ou d’un rocher. C’est très
classique mais efficace pour le mettre en valeur.

J’ai commencé par disposer des cailloux assez gros pour délimiter la surface d’eau et placer les rochers sur
lequel le centaure sera posé. J’ai comblé les interstices avec du Duro puis ajouté quelques brindilles en bois ou
en miliput qui donnera un aspect réaliste à la base une fois peinte. Du sable fin a été ensuite collé un peu
partout. J’aime bien laisser une partie du socle plastique ou en bois en ne collant pas le flocage jusqu'à la
tranche du socle. Quelques plantes photos -découpes ont été disposées avant la peinture de la pièce. L’astuce
consiste a leur donner la forme voulue, de la prendre par l’extrémité avec une pince à épiler, de la tremper
dans une goutte de colle posée sur la palette, et de la fixer sur la branche (Ici faite a partir de bouts de
Sylvebarbe, l’homme arbre de Citadel).

Une fois toutes les branches collées, on badigeonne avec une aiguille les tiges de colle. Il faut faire attention à
ce que les branches ne dépassent pas du socle. Comme ça, aucun risque de les arracher...

Après la peinture de tout ceci, j’ai disposé du flocage statique et des petites feuilles de chêne avec de la colle à
bois. Pour faire l’eau, j’ai enduit avec le dos d’un pinceau le socle a l’aide de vernis à bateau. Avant que celui-ci
sèche, j’ai disposé quelques grains de flocage type sciure (Marque Games workshop) pour imiter la végétation
de bord de mare. C’est un travail long et délicat, mais le résultat en vaut la chandelle.

L'auteur du Tutorial : Bragon


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum