La Guilde Ludik

Bienvenue à la taverne de la Guilde Ludik !

Vous voici sur le forum du club de Wargames de Reignier (Haute-Savoie).

Ce dernier vous permettra de faire connaissance avec nos membres, de découvrir nos jeux (Warhammer & Warhammer 40000) et nos différentes activités (tournois, campagnes, etc.).

Vous trouverez également toutes les infos utiles sur notre club : jour d'ouverture (dimanche après-midi à 14h), modalités d'inscription, etc.

En espérant que vous trouviez batailles et conquêtes en ces lieux, bonne visite & bon jeu !

Cordialement,
Durgrim l'ancien, président de l'association.

Derniers sujets

» Dimanche 22 octobre
par Nakei1024 Aujourd'hui à 8:27

» Dimanche 15 octobre
par Nakei1024 Jeu 12 Oct 2017 - 15:19

» Dimanche 8 octobre
par Nakei1024 Sam 7 Oct 2017 - 20:50

» [Alkemy] reprise, nouveautés, offres et plus encore…
par nicoleblond Lun 2 Oct 2017 - 17:49

» Primarques Forge World (40k)
par Nakei1024 Dim 1 Oct 2017 - 16:07

» Fermeture de Spartan Games
par Nakei1024 Mer 27 Sep 2017 - 14:54

» Dimanche 24 septembre
par Nakei1024 Sam 23 Sep 2017 - 17:43

» Topicit et le fofo
par Durgrim l'ancien Mar 19 Sep 2017 - 17:40


    [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Partagez

    [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Nakei1024 le Dim 4 Déc 2011 - 12:44

    Voici le fluff global de mon armée d'Eldars Noir. Un joli pavé dont je suis assez fier. Je divise le texte en plusieurs parties, et on commence avec un descriptif général.

    Les Parias de l’Ombre sont un groupe indépendant d’Eldars Noirs officiant à d’un bout à l’autre de la galaxie pour le compte de personnalités de Commorragh, ou pour eux-même…
    A leur tête se trouve le voïvode Raiden, un combattant accompli (il se vantait même de pouvoir décapiter une monstruosité tyranide d’un simple revers de son épée) qui décida de s’éloigner de la cité sombre, suite à un complot d’une faction adverse contre les maîtres de sa cabale.
    Faisant partie des rares survivants de l’affrontement sanglant qui en découla, il parvint à récupérer un butin non négligeable des trésors et équipements sur les cadavres encore chauds de ses alliés et adversaires, dont la revente lui permit d’engager quelques mercenaires des bas fonds et de partir à l’assaut du monde réel. Après plusieurs raids audacieux sur des mondes Impériaux, Taus ou Orks, il parvint à amasser une petite fortune qui lui permit de grossir les rangs de son groupe jusqu’à être à la tête d’une véritable petite armée.
    Sa réputation grandissant à chaque nouvelle opération, il put commencer à approcher les cabales mineures de la cité, qui lui offrirent l’aide de leurs propres troupes, recevant en échange une part non négligeable des butins récoltés lors des pillages.
    Ainsi, les membres des Parias sont un mélange hétéroclite de guerriers issus de différentes factions, de gangs et d’Eldars Noirs de basse extraction qui espèrent s’abreuver de violence et s’enrichir en rejoignant l’organisation.
    Pour leur chef, peu importe l’origine des troupes qu’il a sous ses ordres et leur passé, du moment qu’elles respectent sa volonté et se battent avec efficacité sur le champ de bataille. Le plus souvent, celles-ci rejoignent leur cabale d’origine après quelques raids, ou essaient de se faire recruter par une organisation plus importante, riches de leur expérience et de leur butin. La taille du groupe varie donc énormément entre deux expéditions (celui-ci reste relativement modeste pour faciliter la mobilité, la logistique et surtout le respect de l’autorité), mais les mécènes ne manquent pas pour fournir de nouvelles troupes et du matériel, de même que les volontaires indépendants en quête de gloire. Ceux qui décident de s’attarder chez les Parias et font preuve de talent se verront offrir des postes à responsabilité et un accès aux armes et équipements spéciaux récupérés au fil des ans. Bien sûr, leur part sur les butins sera également plus importante, mais le châtiment s’ils faillissent dans leur tâche le sera tout autant, peut-être même plus.

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Nakei1024 le Dim 4 Déc 2011 - 12:47

    Vient ensuite mon Voïvode, un combattant davantage intéressé par la gloire des batailles que la politique et un original (même selon les standards de sa race). Mieux vaut ne pas le croiser quand même...

    Même si l’on pourrait dire cela de n’importe quel leader de Commoragh, Raiden est un personnage qui dénote par rapport à ses semblables. Guidé par un « sens de l’honneur » qui, bien que personnel, reste surprenant chez un Eldar Noir il sait se montrer relativement loyal et juste envers autrui, pour peu qu’on se montre digne de son respect (ce qui est déjà bien plus difficile).
    Ceux qui travaillent sous ses ordres savent qu’ils seront récompensés à la mesure de leur efficacité sur le champ de bataille, et cherchent donc à se surpasser quand vient le moment de faire couler le sang et de libérer un torrent de violence. De même, les employeurs et mécènes savent que le voïvode répondra à leurs attentes, à condition que leurs demandes soient formulées de la manière la plus précise possible. En effet Raiden n’a que peu d’attrait pour la politique, méprise les politiciens et comploteurs qui pullulent à Commoragh et récoltent le labeur des guerriers sans se salir les mains. Il n’hésitera donc pas à interpréter chaque demande qui lui est faite, de préférence de la manière la plus éloignée de ce qui serait normalement souhaitée. Lui seul est le maître des Parias de l’Ombre et nul ne peut donner d’ordre ou décider à sa place de ce qu’il faut (ou aurait fallu) faire. Cette attitude lui a bien entendu valu de nombreux problèmes avec certains employeurs (ceux étant assez fous pour prendre des sanctions ayant été mystérieusement assassinés quelques heures plus tard), mais les clients les plus réguliers on vite appris à s’arranger de cet état de fait et réfléchissent de longues heures avant de simplement décider sur la manière de formuler leurs offres. De même, Raiden réfléchit longuement avant d’accepter ou non une offre qui lui est faîte, car il sait que le moindre faux pas pourrait lui coûter la vie (ou pire) et jeter à bas tout ce qu’il a créé jusqu’à présent. Il lui est déjà arrivé de refuser certaines missions jugées trop risquées en terme de rapport coût/gain, mais il ne résistera pas si on lui offre une proie d’exception ou à la hauteur de ses talents de duelliste.
    Si le guerrier accomplissant efficacement son travail sera récompensé, malheur à l’incompétent qui fuirait devant l’ennemi, ne respecterait pas les consignes qui lui ont été données ou plus simplement ne se battrait pas de manière digne d’un Eldar Noir. Dans le meilleur des cas, il se verra privé de sa part de butin en fin de bataille et pourra même être débarqué dans un des nombreux avant-postes disséminés à travers la toile et devra rentrer par ses propres moyens à Commoragh (un voyage dangereux). Dans le pire des cas, il pourra être mis à mort et son cadavre abandonné sans possibilité de régénération, mutilé, transformé en esclave, livré à ses anciens « camarades » encore en recherche de violence ou même offert à un tourmenteur pour ses expériences. La décision est prise en fonction du rang du coupable, de la gravité de sa faute, de l’intérêt que lui porte le voïvode ou sur simple caprice de ce dernier, selon son humeur.
    Bien entendu, il arrive fréquemment que les cabales ayant fournies des troupes se plaignent d’un tel traitement, surtout quand la punition inclut leurs combattants les plus prometteurs ou même des escouades entières de guerriers (comme ce fut le cas avec un groupe entier de cérastes revendues à prix d’or dans un des nombreux ports de la cité, pour le plus grand plaisir des marins…). Mais Raiden n’a généralement que faire de telles plaintes, ceux qui s’engagent à ses côtés étant prévenus du sort qui les attends aussi bien en cas de réussite que d’échecs.

    Pour toutes ces raisons, il est normal que la flotte du groupe ne revienne que rarement à Commoragh et réduise au maximum la durée de ses arrêts à quai et négociations avec ses commanditaires. La plupart du temps, le ravitaillement se fait même dans le monde réel, à proximité des portails ou même auprès des vaisseaux-mondes Eldars chez qui le voïvode possède quelques contacts influents (même si sa présence est tout juste tolérée). Les rencontres importantes quant à elles peuvent se faire à bord du vaisseau amiral, par missive et messager interposé ou par écran holographique. Raiden ne se rend en personne chez ses plus importants commanditaires que lorsqu’il n’y a pas d’autre solution, non sans s’être auparavant assuré que les risques étaient suffisamment bas, l’offre suffisamment intéressante, et protégé par de multiples artefacts ésotériques (de facture Eldar ou non) lui permettant de fuir à tout moment.

    L’autre excentricité dans la personnalité du voïvode est son habitude de laisser de temps à autre un adversaire défait repartir en liberté sans qu’aucun mal lui ait été fait, quelque soit son origine (Humain, Tau, Eldar…). Cette « générosité » peut paraître étrange, voire choquante, pour un étranger, mais n’est en réalité qu’un calcul visant à asseoir son contrôle sur son équipage et (dans une certaine mesure) sur ses commanditaires. Après tout, s’il est capable de donner la mort à tous ceux qui s’opposent à lui, pourquoi ne pourrait-il pas laisser vivre un adversaire qui s’est bien battu ou simplement par caprice. Le vainqueur a le droit de vie et de mort sur le vaincu et, au sein de son équipage, il est le seul ayant le droit de prendre une décision quant au sort des prisonniers. Quiconque agirait avant son ordre, ou chercherait à contredire celui-ci devrait immédiatement lui rendre des comptes et encourir sa colère. Même si un tel comportement l’a privé de quelques prises particulièrement juteuses ou lui a valu l’inimitié de nombreuses personnalités, son autorité n’a que rarement été contestée au fil des ans. Certains esclaves ont même remercié sa « générosité » avec des artefacts et connaissances d’une valeur inestimable, quant aux autres, ils rivalisent d’efforts dans l’espoir d’une hypothétique libération. Et comme leur maître les traite mieux que la plupart de ses semblables, davantage attiré par les combats face à d’autres combattants que par la torture sur des êtres incapables de se défendre (une pratique réservée aux faibles, aux lâches et, par nécessité, aux tourmenteurs), ils essaient de lui plaire et d’entrer à son service avant d’être vendus. Mais bien entendu, seule une poignée de chanceux auront cette chance d’être choisis sur un simple regard dédaigneux et méprisant, ou même totalement par hasard.

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Nakei1024 le Dim 4 Déc 2011 - 12:53

    Et enfin la tourmenteuse (trice?) Mala qui a de bien sombres créations à nous présenter...

    Dernièrement, et pour palier aux pertes des affrontements, Raiden s’est attaché les services d’une tourmenteuse. Bien qu’encore jeune par rapport à ses aînés, celle-ci possède déjà d’importantes connaissances en terme de nécromancie et est capable de reconstituer le corps démembré d’un Eldar Noir en seulement quelques heures, grâce à l’injection de drogues, virus et stimulateurs de sa création. Bien entendu, un processus régénérateur aussi rapide n’est pas sans conséquences et certains combattants finissent avec des malformations plus ou moins graves qui les transforment en créations grotesques dont on pourra se servir pour de futures expérimentations. De telles pertes sont regrettables, mais tant qu’elles ne dépassent pas un certain quota, Mala a carte blanche pour travailler comme elle le souhaite et améliorer sa méthode avec les esclaves qu’on lui amène. Dans certains cas, ces malformations sont même appréciées car elles rendent leur porteur plus résistant, plus agile, plus fort ou plus rapide…bref, supérieur à ses congénères.
    Une bonne partie de ces expériences transformera malgré tout en créatures décérébrées et décaties tenant plus du zombie que d’un être vivant. Ayant découvert ce mythe humain au cours d’une campagne face à des marines de la peste, elle s’est empressé de capturer quelques spécimens et a trouvé le moyen d’en reproduire d’autres. A l’heure actuelle, plusieurs compartiments du vaisseau dans lequel elle officie sont infestés de créatures mortes-vivantes soumises à sa volonté, qu’elle n’hésitera pas à lâcher sur des adversaires qui viendront à leur tour gonfler les rangs de son armée personnelle. Les autres Eldars Noirs évitent d’approcher de trop près son domaine ou de lui déplaire, car un accident est vite arrivé et il suffit d’une seule morsure ou injection de son nouveau virus pour que la transformation lente et douloureuse soit lancée et ne fasse pourrir le corps et l’esprit.
    Nul ne sait réellement quel prix fut convenu avec Raiden lorsqu’il recruta Mala, mais à aucun moment celui-ci ne s’est plaint de ces expérimentations, du moment qu’une majorité de ses troupes se tiennent disponibles et prêtes au combats.
    avatar
    captainfire
    Modérateur Club

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par captainfire le Lun 5 Déc 2011 - 16:19

    Arf, le fluff est bon,
    l'écriture est pas lourde et tes perso ont la classe bien que j'ai entrapercu quelque peu de gentillesse (depuis quand on relâche les prisonnier comme ca?...)

    Et pis ben j'ai pas grand chose d'autre à dire...


    _________________
    Je suis un suppôt de Zitoire !
    Ô Grand Zitoire, montre-nous la voie...

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Nakei1024 le Lun 5 Déc 2011 - 18:22

    C'est là toute la subtilité: mon personnage est loin d'être gentil.
    Pour le coup de relâcher les prisonniers, sache que je me suis inspiré du film La liste de Schindler et plus précisément du commandant SS. Ceux qui connaissent le film comprendront donc à quel point mon voïvode est mégalomane et cruel, comme on pourrait l'attendre de n'importe quel Eldar Noir.
    avatar
    captainfire
    Modérateur Club

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par captainfire le Lun 5 Déc 2011 - 18:52

    Ok, bien justifié...
    Etant un fervent adepte du sadisme, je ne peux qu'encourager cela...


    _________________
    Je suis un suppôt de Zitoire !
    Ô Grand Zitoire, montre-nous la voie...

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Nakei1024 le Sam 25 Mai 2013 - 8:20

    Nouvelle présentation concernant ma prochaine sortie EN: La garde Pourpre (que je jouerai comme Incubes).

    Les meilleurs combattants des Parias sont généreusement récompensés, mais aucune place n’est plus enviable que celle d’appartenir à la garde pourpre, directement placée sous les ordres du voïvode. Les rares Eldars Noirs faisant preuve de compétences particulièrement affinées sur le champ de bataille se voient offrir une place dans ce redoutable groupe. Servant aussi bien de gardes du corps que de conseillers tactiques, ils ne répondent que devant Raiden, et ont autorité absolue sur tous les ordres membres des Parias (à l’exception de Mala, devant qui il est préférable de rester humble). Leurs parts sur les butins sont nettement plus élevées que celles des troupes sous leur commandement, et ils ont accès à l’armurerie privée de l’organisation, laquelle contient plusieurs artefacts et équipements extrêmement puissants entre les mains d’un combattant accompli. Les cabales fournissant les combattants des Parias ont également intérêt à avoir un de leur membre rejoignant ce groupe très fermé, car en plus de gains améliorés, elles disposent (par personne interposée) d’une voix capable d’influer sur la direction des opérations. Après quelques temps, plusieurs de ces combattants parviennent à amasser une fortune suffisante pour fonder leur propre cabale, et certains deviennent même mécènes réguliers des Parias. Ainsi, un tel groupe ne reste jamais fixe et ses effectifs sont régulièrement remplacés par de nouvelles têtes.
    Néanmoins, dans une situation aussi haut placée et confortable, la chute n’en est que plus dure. La moindre faiblesse ou erreur de jugement sera impitoyablement sanctionnée, et ceux qui auraient pu rejoindre la garde en usant simplement de flatteries ou d’autres moyens détournés risquent de tout perdre d’un moment à l’autre. Enfin, société Eldar Noir oblige, il arrive que certains finissent par oublier leur place et se croient suffisamment importants et puissants pour comploter et défier leur maître. Il leur sera rappelé de bien cruelle manière ce qu’il en coûte d’encourir la colère d’un Voïvode.
    Comme le choix du châtiment ne dépend que de Raiden, celui-ci peut être variable selon son humeur et son appréciation personnelle du coupable, et il arrive qu’à faute égale, la punition soit différente selon l’individu condamné.
    Les plus chanceux seront simplement remis au même rang que leurs anciens subordonnés (qui voudront probablement se venger de certaines humiliations passées) ou renvoyés à leur cabale d’origine pour incompétence et désobéissance, après avoir été dépossédés de leur butin. Un châtiment corporel pourra éventuellement être infligé, ou même une mort rapide. Une telle chance reste néanmoins rare…
    Le plus souvent, les traitres seront laissés aux bons soins de Mala, et leurs cris d’agonie empliront certaines coursives du vaisseau pendant une période plus ou moins longue, avant qu’ils ne soient transformés en créatures totalement décérébrées (ou autre abomination…).
    Si la flotte est proche d’un bastion Eldar Noir, la liste des esclaves vendus se verra rallongée d’un ou 2 noms supplémentaires. Mais bien entendu, tout sera fait pour que jamais le condamné n’ait la moindre chance de retrouver le statut digne (même du rang le plus bas) d’un guerrier Eldar Noir, cela implique généralement de longues séances de tortures physiques et mentales avant que le produit ne soit prêt à être livré.
    Moins subtile, l’abandon sur le champ de bataille aux mains de l’ennemi, ou sur un monde sauvage et particulièrement hostile reste une solution rapide et peu coûteuse. Pour peu que l’on ait pris la peine de d’implanter un dispositif d’enregistrement dans les corps de l’individu, on obtiendra en plus quelques images deson calvaire, lesquelles pourront se revendre à un bon prix chez les clients les moins fortunés de Commoragh, ou fourniront une distraction supplémentaire à l’équipage.

    Dans tous les cas, la garde pourpre est un groupe terrifiant sur le champ de bataille, capable d’annihiler en quelques instants toute résistance adverse. Ses membres sont enviés et respectés autant que haïs et méprisés parmi les parias. Mais il s’agit d’une position prestigieuse à laquelle il est difficile de se maintenir à moins de faire preuve d’une cruauté et d’une combattivité (sans oublier un peu de trahison) sans égales.


    Pour cette escouade, j'ai pu trouver quelques figurines qui collaient bien à ce que je cherchais, aussi bien dans la gamme Eldars Noirs (Succube) qu'Elfes Noirs (Seigneur, Sorcière, Assassin). En prenant les figurines que j'ai déjà à disposition, j'ai de quoi obtenir un petit groupe à l'aspect très particulier et non uniforme qui correspondra à merveilles à des vétérans.


    Dernière édition par Nakei1024 le Sam 17 Aoû 2013 - 6:31, édité 1 fois
    avatar
    captainfire
    Modérateur Club

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par captainfire le Sam 25 Mai 2013 - 9:32

    Vivement que l'on voit cela sur table !!!
    On testera leur réputation... ^^


    _________________
    Je suis un suppôt de Zitoire !
    Ô Grand Zitoire, montre-nous la voie...

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Nakei1024 le Sam 25 Mai 2013 - 11:03

    Bah de mémoire, les Incubes, c'est quand même 2 à 3 patates F4 PA2 au close, le tout avec une initiative de 6 et une save d'armure à 3+ (un luxe chez les EN).
    Donc avant même de les avoir testé, oui je pense qu'ils sont très bons (surtout si on met le Vovo avec ;)).
    avatar
    captainfire
    Modérateur Club

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par captainfire le Sam 25 Mai 2013 - 14:24

    J'ai failli avoir peur puis j'ai vu la F4 ! ^^
    Non, ils sont très corrects même si ca reste fragile, combien ils coûtent en points ?

    EDIT : Hum, 22points, un peu cher tout de même mais ca passe...


    _________________
    Je suis un suppôt de Zitoire !
    Ô Grand Zitoire, montre-nous la voie...

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par AdminLudik le Dim 26 Mai 2013 - 10:05

    Ton fluff est toujours bien intéressant à lire, respectant assez bien le fluff de l'armée (peut-être un peu trop).

    Maintenant, place à la figurine.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Background 40K] Les Parias de l'Ombre

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 16:04