La Guilde Ludik

Bienvenue à la taverne de la Guilde Ludik !

Vous voici sur le forum du club de Wargames de Reignier (Haute-Savoie).

Ce dernier vous permettra de faire connaissance avec nos membres, de découvrir nos jeux (Warhammer & Warhammer 40000) et nos différentes activités (tournois, campagnes, etc.).

Vous trouverez également toutes les infos utiles sur notre club : jour d'ouverture (dimanche après-midi à 14h), modalités d'inscription, etc.

En espérant que vous trouviez batailles et conquêtes en ces lieux, bonne visite & bon jeu !

Cordialement,
Durgrim l'ancien, président de l'association.

Derniers sujets


    [Background] TortureÂme

    Partagez
    avatar
    Karakaï
    Chef modérateur

    [Background] TortureÂme

    Message par Karakaï le Mar 7 Juin 2011 - 16:37

    TortureÂme :


    Background :

    Naroth Varlatis se délectait de ce qu’il venait de voir. Depuis qu’il était dans cette crique, caché avec son navire et une faible troupe, excellente pour une attaque éclair, ses soldats et lui n’avaient intercepté que de maigres rafiots, simples et vulgaires bateaux de pêche des usurpateurs d’Ultuhan. Cette bonne nouvelle venait de raviver la rage et la férocité de son détachement. Chacun s’affairait déjà à ses tâches, lançant le navire à toute vitesse à travers l’onde. Le vent était avec eux et cette escarmouche sera un grand avancement dans la réputation de Varlatis. Ce dernier pris le temps de rendre compte de ses troupes : ses corsaires étaient là, leur capes en peau reptilienne au dos, les nombreux guerriers de sa fière race maniant tantôt la lance tantôt leur terribles arbalètes ; et finalement les Ombres… Elles pouvaient donner la chaire de poule à n’importe qui. Qui sait si leur chef, un Assassin qu’il n’avait vu que rarement dû à son excellent camouflage, ne l’assassinerait pas s’il ne remportait pas cet affrontement ?

    L’ TortureÂme fendait à travers les flots à une telle vitesse que ses adversaires ne pouvaient pas s’y préparer. Les marins avaient juste repris leur souffle de l’impact des deux bâtiments qu’une horde d’elfe, pleine de haine et vêtue de noir et violet, pris d’assaut le navire. La bataille fut courte. Le navire était en lambeau et ses hommes faibles et vieillis. Après la fureur et la haine qu’inspira le combat, Varlatis réussi à calmer ses hommes pour laisser place à la torture du peu de survivants. Vu l’état du galion et la folie des hommes, il devait ne pas avoir fait bonne route. Il en trouva ça et là, tremblants de fièvre et de folie ou vomissant du sang dans la douleur. Il n’en avait que faire, il descendit dans les cales et soutes principales, cherchant quelques indices. Il s’arrêta hésitant, il avait fort envie de se livrer à la torture des prisonniers, mais il prit tout de même les escaliers.

    Il le trouvât là, caché entre les tonneaux, un marin, aux allures d’un capitaine désœuvré. Il empestait l’alcool et la sueur. Il ne prit même pas la peine de se défendre, l’elfe le traina jusqu’au pont. Ses soldats supposaient que cette bande de larves revenaient de Lustrie. Alors la fête commença. On fouettait, griffait, giflait et torturait de mille et une autre façons chacune aussi horrible les unes que les autres…

    Varlatis planta sa main gantée dans la chair de son prisonnier, lui arrachant un cri de douleur et un filet de sang. Son corps était mutilé. Ses cheveux arrachés. Il était couvert de bleus et de plaies baignants douloureusement dans l’eau salé. Plusieurs os brisés, il rampait misérablement trainant un corps miraculeusement en vie malgré ses organes abîmés tout en plaidant la pitié. Les elfes se délectaient des souffrances qu’ils infligeaient. Le peu de prisonniers qu’ils avaient trouvé au cours de leur séjour dans cette crique leur avait affiné l’art de tenir leurs victimes vivantes. Chacun fêtait leur victoire dans le sang, la torture et le vin.

    Dans le milieu de la nuit suivante, le bateau couvert de sang, de vin, de tripes et autre, l’équipage commençait à se lasser. Alors Varlatis passa à la phase finale. Il amena tout les prisonniers sur le pont, bien alignés. Il avait appris pour les troubles de la Lustrie et les promesses d’or et d’objet magique. Il allait pousser à bout le capitaine, avoir tout ce qu’il pouvait savoir (même si il s’avait très bien qu’il avait tout appris). On fouettait les retardataires, brisa de l’eau salé et glacé sur le dos de ceux qui ne gardait pas le silence. Le commandant elfe arriva dans un flot de gémissement et d’appel à la pitié. Les marins se tortillait au sol tel des larves et vomissait leurs entrailles. Il prit une dague cérémoniale, rendit gloire à Khaine, en lui promettant les âmes des marins en échange d’aide durant son expédition. Puis aveugla et égorgea tout les marins sauf le capitaine. Ce dernier fut forcé de regarder les cadavres de ses compagnons. Après de sombres paroles ses yeux furent percés et on le jetât à la mer.
    Sachant que son travail était d’un grand ennui et qu’il ne gagnerait pas assez d’argent pour devenir un vrai noble elfe noir, il décida d’aller en Lustrie par lui-même sans en parler à son maître. Il avait conscience du peu de troupes dont il disposait mais était persuadé que le talent et la cruauté elfe noir couplés d’une attaque éclair, que ses effectifs étaient bien disposés à mener, il pourrait faire le rapt de nombreuses richesses, voire de la pierre de lune, avant de rentrer chez lui en Naggaroth où il pourra enfin trahir son supérieur et se faire une fortune pour lui seul.

    --------------------------------------------------------------------------------

    Vyranet’kal parcourra des yeux la pente sur laquelle ils avaient fait halte. Atteindre le flux de magie chaotique avait été plus dure qu’elle le pensait. Des humains, des elfes et des hérétiques. Si tout ceux-là étaient à la recherche de la même chose, ils auraient bientôt besoin de renfort, quoique…
    Ce qui compte ce n’est pas d’arriver en bonne forme à la « porte » c’est de contrôler cette magie, quitte à tuer les siens, cela n’est pas un problème pour un elfe noir se disait la sorcière. D’ailleurs ces imbéciles festoyaient de leur victoire contre leur égoïste de cousins. Elle aurait bien voulu pousser la marche jusqu’à Ardelf, mais ce prétentieux de Varlatis avait des assassins avec lui. La politique elfe noir est des plus complexe, heureusement la pratiquante des arts noirs savait qu’à la clé un pouvoir inestimable se tenait…

    Naroth Varlatis donna un coup de plus et se délecta d’un nouveau cri de souffrance. Rien de mieux que de torturer ces imbéciles venant d’Ulthuan (île qui revenait à Malékit de droit !). Il prit une gorgé de vin pillé dans un village impérial par ses hommes et lâcha son fouet. Le misérable avait bientôt l’air d’un squelette, la peau sec et les traits tiré comme si il n’avait pas bu et mangé depuis une quinzaine, le druchii se félicitât de son art à tenir en vie l’ennemi tout le faisant souffrir à sa guise. Il prit l’elfe par le cou, son gantelet serrant si fort que les traits de la victime devenaient blanchâtres. Ses yeux ne brillait plus de la prétentieuse puissance des hauts elfes, il se mit même a demandé de la pitié (la torture Druchii ne sera jamais égalé). Le pauvre, l’imbécile, il finira les yeux percés, les jarrets coupés dans un creux épineux…

    Les Druchii festoyaient à leur manière. Du sang et des hurlements de douleurs, des amputations et des cris de pitiés. Tant d’horreurs, mais une que les elfes noirs aiment, ils s’en enivrent même ! Bientôt ils marcheront sur Ardelf, et le maléfice de la cité les rendras invincibles, c’est en tout cas ce qu’ils croient…

    Le silence de la nuit pesait sur la ville d’Ardelf. Les assassins et les ombres n’étaient pas encore revenus, et cela rendait Varlatis inquiet. Non pas qu’il avait de la pitié pour la vie de ses hommes, mais que maintenant le pouvoir dominant était bel et bien cette peste de sorcière et son impassible garde noire. D’ailleurs Vyranet’kal s’apprêtait à les faire entrer dans Ardelf, les envoyer en devant de la mort, pour lui donner un pouvoir qu'elle seul pense vraiment pouvoir contrôler, et qu’importe les vies de nombreux elfes et autres créatures du vieux-monde, tant qu’il y a de la souffrance…


    Dernière édition par Karakaï le Jeu 10 Mai 2012 - 13:19, édité 1 fois


    _________________
    Un coup d’œil à ma galerie !
    Et la page Facebook du club !

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par AdminLudik le Mar 7 Juin 2011 - 19:07

    Très bon texte, bien retravaillé, je dois reconnaître que tu as bien retranscrit le coté malsain des EN (peut-être trop). Bref continue comme ça, tu es sur la bonne voie. ;)

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par Nakei1024 le Mar 7 Juin 2011 - 19:29

    J'aime bien, on ressent bien le côté sadique des Elfes Noirs. :)
    avatar
    captainfire
    Modérateur Club

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par captainfire le Mer 8 Juin 2011 - 12:54

    Beaucoup aimé, vas punir les rats de klikas^^


    _________________
    Je suis un suppôt de Zitoire !
    Ô Grand Zitoire, montre-nous la voie...
    avatar
    Luckyleurre
    Chef modérateur

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par Luckyleurre le Jeu 9 Juin 2011 - 14:57

    super background: bravo!
    avatar
    Karakaï
    Chef modérateur

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par Karakaï le Jeu 9 Juin 2011 - 15:21

    Merci !

    Karakaï,


    _________________
    Un coup d’œil à ma galerie !
    Et la page Facebook du club !
    avatar
    Karakaï
    Chef modérateur

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par Karakaï le Jeu 10 Mai 2012 - 13:20

    Gros Up de mon fluff !
    Maintenant que le CDA est quasi finis je continuerais ici ;)

    Karakaï,


    _________________
    Un coup d’œil à ma galerie !
    Et la page Facebook du club !
    avatar
    captainfire
    Modérateur Club

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par captainfire le Sam 12 Mai 2012 - 9:10

    Hum...j'avais oublié de le lire, et après analyse voilà ce que je peux en dire :
    - Relativement peu de fautes, ca fait plaisir ! ^^
    - Bien sombre, dans l'esprit EN !
    - Je pense que tu t'obstines à torturer, piller et tuer les haut-elfes parce que tu n'arrives pas à les battre sur un champs de bataille, et que, si tu leur crève les yeux, c'est pour qu'il ne voit pas ta propre misère et les empêcher de te regarder en face, chose dont tu as peur au plus profond de toi....

    Voilà ! ^^


    _________________
    Je suis un suppôt de Zitoire !
    Ô Grand Zitoire, montre-nous la voie...

    Contenu sponsorisé

    Re: [Background] TortureÂme

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017 - 20:15