La Guilde Ludik

Bienvenue à la taverne de la Guilde Ludik !

Vous voici sur le forum du club de Wargames de Reignier (Haute-Savoie).

Ce dernier vous permettra de faire connaissance avec nos membres, de découvrir nos jeux (Warhammer & Warhammer 40000) et nos différentes activités (tournois, campagnes, etc.).

Vous trouverez également toutes les infos utiles sur notre club : jour d'ouverture (dimanche après-midi à 14h), modalités d'inscription, etc.

En espérant que vous trouviez batailles et conquêtes en ces lieux, bonne visite & bon jeu !

Cordialement,
Durgrim l'ancien, président de l'association.

Derniers sujets

» Dantesque 40K VII : Dimanche 3 septembre !
par Thethigre Aujourd'hui à 19:07

» [KS] A song of ice and fire
par Durgrim l'ancien Aujourd'hui à 15:54

» 40k vendredi ou samedi?
par Savoia Hier à 16:22

» Présentation de Karvick
par MysterJZ Hier à 12:43

» Dimanche 30 juillet
par ludoled Hier à 10:15

» Dimanche 23/7
par MysterJZ Dim 23 Juil 2017 - 20:22

» News X-wing [31.05.2017] Encore du Scum !!!
par Phaelgal Dim 23 Juil 2017 - 8:23

» Jeux vidéos !
par MysterJZ Jeu 20 Juil 2017 - 17:15


    [BG] Naissance d'une nation

    Partagez

    [BG] Naissance d'une nation

    Message par AdminLudik le Lun 10 Mai 2010 - 18:16

    Je me suis lancé dans les bases de l'armée ce qui fondent l'armée que nous jouons/créons. J'ai tenté un coût d'audace. Bref, je vous laisse lire...

    Le peuple semi-elfe
    Il y a des siècles alors que les anciens vivaient encore sur les terres du monde, ils donnèrent vie a beaucoup de race dont les elfes, nains et humains. Les deux premières excellèrent dans l'apprentissage mais la troisième posèrent plus de souci. Ces derniers restaient des tribus archaïques et maitrisait à peine le feu... Mais les anciens savaient que l’être humain cachait un talent inné de volonté et de capacité de survie, malgré sa grande incapacité. Ils voulurent essayer de créer un peuple à mi-chemin entre l’elfe et l’humain, mélangeant les défauts et qualités des deux peuples. C’est ainsi qu’ils donnèrent naissance aux semi-elfes. Les anciens érigèrent une archipel où ce peuple pourrait vivre, en compagnie des dernières espèces crées pour les protéger, du nom de nippon. Les semi-elfes rattrapèrent leur retard grâce à la curiosité humaine et la sagesse de l'elfe. Ils fondèrent un empire avec plusieurs grandes villes à l'architecture étrange qui ne ressemblait ni aux huttes humaines, ni aux grandes tours élancées des elfes, la civilisation Nippon était née. Hélas, les anciens ne purent continuer à veiller sur ses créations car les portails des pôles explosèrent vomissant des légions de démons. Les guerres qui si sont passées sont connues de tous.

    L'essor d'un peuple
    Sur l’archipel de nippon, malgré le courage de ses habitants, toutes résistances furent balayées. Jintoki, empereur de nippon, libéra les différents fiefs de nippon et ordonna aux survivants de se cacher et au plus profond des grottes, cette décision fut prise car ce qui allait déclencher coûteraient sûrement la vie à son peuple. Jintoki, ses gardes et sept mages gravirent le plus haut cime du mont fujiwara : leur but était d’invoquer le secret l’archipel que eux seul connaissaient. Mais tandis que le rituel allait toucher à sa fin, les démons plongèrent sur l’assemblée, les gardes ne purent résister à ce déluge, mais permirent au mage de laisser Jintoki finir le rituel et de pouvoir faire une dernière ligne de défense. Les mages n’étaient pas aussi efficaces que leurs confrères elfes mais réussirent à protéger l’élu d'Inazaki la déesse mère jusqu’à ce que la pire infamie n’arrive devant leur yeux... Xaert’zaen, l’avatar de slannesh, seigneur des légions démoniaque leur fit face. Le combat était inégal et le démon prit un malin plaisir a dévorer chaque âme du mage qu’il tuait. Tout semblait perdu, le dernier mage venait de périr. Désormais, la splendeur démoniaque faisait face à Jintoki. Le seigneur de nippon ouvrit les yeux et le regarda un instant, avant de sourire tout en acceptant la mort à bras ouvert. Alors que le démon s'apprêtait à lui donner le coup de grâce, l’armée de démons fut attaquée par des milliers et des milliers d’esprits de la nature. C’est l’archipels elle-même qui venait de se réveiller et avala toute l’énergie du vent du chaos. Le péché du démon causa sa fin, les mages le poussèrent à se délecter de leurs âmes pour laisser le temps à Jintoki de finir le rituel.
    Le démon surpris par l’arrivé soudaine de ses esprits de la nature ne se rendit pas compte que Jintoki sortit son katana pour lui trancher la tête. Mais le monstre était vif et il para le coup d’une de ces pinces. Un combat épique allait commencer. Le semi-elfe savait se battre... mais par la force des choses, il du admettre qu’il n’était pas de taille face à la gigantesque créature. Alors qu’il était couvert de blessures, il tenta une attaque désespérée et fonça sur la bête, ayant son courage pour seul et unique allié. Alors qu’il courrait a une mort certaine, il se sentit soudainement porté par les vents ; à cet instant même, la bête se tordit de douleur. Comme un éclair, Jintoki se retrouva derrière le démon, il se retourna et vit la bête debout, sa tête gisant au sol. Le corps fut pris de brusques convulsions, comme si il voulait recracher quelque chose... Il en sortit sept boules d’énergie pure qui se dispersèrent dans le ciel. Jintoki planta son katana dans la tête du démon et prononça le dernier mot du rituel. Une bise se leva soudainement, se transformant en un ouragan d’une puissance inimaginable balayant toute l’archipel.

    L’empereur n’était plus, le peuple nippon n’était plus que l’ombre de lui-même. Des seigneurs guerriers dirigeaient d’une discipline de fer les quelques tribus qui subsistaient à la l’orée des grottes. Ce mode de vie était du aux fréquents ouragans qui balayaient l’archipel. Les tribus les appelaient “l’héritage de Jintoki”, car les démons avaient disparu mais l’île était devenu invivable. Des siècles passèrent ainsi, jusqu’à ce qu’un jour, un jeune garçon du nom de Noburo soit attiré par une étrange lumière en haut du monts fujiwara. N’écoutant pas sa tribu, il gravit la montagne et en arriva au sommet. Ce qu’il vit le fit reculer d’effroi. La tête du démon que Jintoki avait tranché était toujours là, katana planté en plein front. Il sentit alors une tentation l’envahir... il s’approcha lentement de la tête... et il sortit l’épée de son étau démoniaque. Elle se mit à briller d’une lueur bleuâtre et le jeune homme se retrouva plongé lors du rituel, des siècles auparavant. Il revit toute la scène, jusqu’au moment où Jintoki planta le katana dans la tête du démon et alors qu’il prononçait le dernier mot du rituel, le démon hurlait : “Je te maudit en t’enfermant dans cette arme et ton rituel tourmentera ton peuple jusqu’à que je sois libéré !”. Le jeune garçon revient à lui. Abasourdi par ce qu’il venait d’entendre et de voir, il perdit connaissance. Lorsqu’il se réveilla, il s'aperçut que le temps avait changé. Il n’avait jamais été aussi lumineux : les nuages avaient disparu, le soleil était chaud. Soudain, il se rappela des mots du démon. La tête avait disparu, ce qui signifiait que les tempêtes cesseraient... mais hélas, aussi, que le monstre était de nouveau libre et voudrait sûrement se venger d’avoir été emprisonné.
    Il prit alors le katana ancestral avec lui, et partit demander conseil au sage de son village.

    Une nation unie
    Lors de son retour, le jeune nippon découvrit son village en feu. En cessant, la tempête avait fait sortir des forêts des êtres mi-bêtes mi-hommes qui s’en prenaient au villageois. Sans prendre le temps de réfléchir, il accourra à leur secours et dégaina le katana, trancha plusieurs têtes avant d’arriver face à la plus grosse, qui semblait être celle du chef ! Une vigueur qu’il ne connaissait pas lui permit de la trancher avec une facilité inouïe. Devant ce spectacle, les bêtes fuirent, laissant Noburo seul, constatant amèrement qu’il n’y avait pas de survivants. De colère, il planta le katana dans le sol et sans le vouloir, il se trancha le pouce. Son sang coula dans les interstices, laissant apparaître une inscription sur le plat du katana... “Celui qui me brandit est mon passé, mon présent et mon futur”. Il était certaine que cette phrase était inexistante jusqu’à lors. Tout ce révéla au yeux Noburo : il était clair qu’il n’était autre que le descendant de Jintoki et que ce dernier devait accomplir la mission de son ancêtre.

    Grâce à sa fureur nouvelle et son charisme, il ne lui fallu que peu de temps pour rassembler toutes les tribus contre les sang-mêlés. La bataille finale se joua prêt de la plus grande pierre de harde. Les nippons prirent le dessus et saccagèrent leurs idoles impies. Cette victoire fit de Noburo le nouvel empereur de nippon depuis Jintoki. Il effectua un partage des terres entre les cinq tribus les plus grandes, qui allaient devenir les clans les plus puissants de l’archipel.

    Comment avez vous trouvé tout ça ?


    Dernière édition par Dudu le Lun 17 Mai 2010 - 7:27, édité 5 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [BG] Naissance d'une nation

    Message par Invité le Lun 10 Mai 2010 - 18:59

    et bien, je dis : EXCELLENT BOULOT

    à quand le prochain extrait ?

    Lorsque tu auras fini l'historique de ton LA Nippon, si tu en as besoin, mon père pourra te faire la correction : il corrige régulièrement les dossiers de thésards et doctorants.

    Re: [BG] Naissance d'une nation

    Message par AdminLudik le Lun 10 Mai 2010 - 19:18

    Merci, merci, c'est très gentil.

    Le prochain extrait dans un mois quand celui ci sera validé par mon équipe de conception.

    Je te remercie pour ta proposition de correction.

    Contenu sponsorisé

    Re: [BG] Naissance d'une nation

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil 2017 - 22:36